Déroulement de votre séance - Alexis Savignac Hypnose Ericksonienne
7345
page-template-default,page,page-id-7345,ajax_fade,page_not_loaded,smooth_scroll,,qode-theme-ver-3.6,wpb-js-composer js-comp-ver-5.2,vc_responsive
 

Déroulement de votre séance

En début de séance je vous explique de manière simple ce qu’est l’hypnose, pour que vous vous rendiez compte que vous en savez beaucoup plus sur l’hypnose que vous le pensez.

 

Nous passons ensuite un moment à bien définir votre objectif de séance, afin que ce soit clair pour vous. Une fois cela fait nous discutons de la problématique puis nous passons à la phase de travail hypnotique, avant de revenir dans un état de conscience plus classique et d’échanger sur l’expérience vécue.
A chaque séance il se passe quelque chose pour vous. C’est pour cela qu’il est laissé habituellement 15 jours d’intervalle entre 2 séances, pour que vous puissiez vivre les changements opérés et noter les points à améliorer lors de la prochaine séance. Dans tous les cas vous restez libre de voir comment vous souhaitez travailler et à quel rythme.

 

L’hypnose faisant partie des thérapies brèves, vous verrez qu’en quelques séances vous aurez effectué un parcours conséquent, en général entre 2 et 5 séances selon où vous en êtes et selon votre problématique.
Une des finalités est également que vous sachiez vous mettre dans un état d’auto-hypnose.

Comprendre ce qu’est l’hypnose ericksonienne

L’état d’hypnose vous permettra ni plus ni moins, d’entrer en contact avec votre inconscient afin de lui suggérer par un certain nombre de techniques, des solutions alternatives à votre besoin.

 

Si la solution actuelle ne vous convient plus, il suffira de lui indiquer une autre solution. Il choisira de la prendre ou non, en fonction de votre système de croyances et de valeurs. Ainsi il est impossible sous hypnose, de contraindre quelqu’un à appliquer des solutions qui ne lui correspondent pas. Au moment d’un stimulus, l’inconscient choisit la meilleure réponse “en stock” à ce moment précis.

 

Il se peut bien sûr que nos ressources soient limitées en fonction de notre vécu, notre expérience, l’environnement présent… Nous allons proposer à l’inconscient des moyens différents de répondre aux besoins, plus en adéquation avec ce qu’il souhaite vivre.
L’état de conscience modifiée que génère l’hypnose permet de communiquer avec l’inconscient.

 

Du point de vue des neurosciences…

 

L’état que les personnes expérimentent lors d’une séance d’hypnose peut être nommée différemment. On dit couramment que le sujet est sous hypnose, ou en état d’hypnose. On parle de conscience modifiée. Le terme qui est de loin le plus pertinent, est bien celui de conscience modifiée.

 

Il semblerait que chacun de nous expérimente l’état de conscience modifiée plusieurs fois par jour et qu’il soit même utile et nécessaire au maintien de notre équilibre mental. Il est donc tout à fait naturel. Nous ne sommes pas inconscients en état d’hypnose ! Car pour parler à l’inconscient, il faut être hyper conscient. Cet état se traduit physiologiquement, par un ralentissement des ondes cérébrales.

 

En effet, les ondes cérébrales que l’on peut voir à l’électroencéphalographe, varient en matière de fréquence selon différents états que nous connaissons. Par exemple, nos ondes n’oscillent pas à la même fréquence que nous soyons endormi, ou réveillé.

L’hypnose, comme toutes les thérapies brèves, ne peut se substituer à un traitement médicamenteux ou à un suivi médical. A ce titre, il est nécessaire de me transmettre toutes informations concernant un traitement ou un suivi médical en cours afin de pouvoir vous accompagner au mieux.

 

Il n’y a pas de contres indications concernant l’hypnose, hors pour les personnes psychotiques et schizophrènes. A noter également pour les personnes épileptiques, le besoin de se signaler obligatoirement pendant la prise de rendez-vous.